Un peu de musique, c’est toujours mieux que rien…

Je sais bien que personne ne m’en fait le reproche, mais ça m’embête ce ralentissement de ma production musicale. Il faut dire que l’orchestration du deuxième mouvement est un énorme chantier, surtout après le coup de force du premier mouvement. Les tempi sont plus rapides et l’orchestre joue beaucoup de traits rapides, ce qui signifie en deux mots : beaucoup de notes ! J’ai donc le sentiment de ne pas avancer et c’est un peu décourageant…

Tapis de triolets dans les cordes aiguës
Tapis de triolets dans les cordes aiguës

Bon, dans ce que je vous livre cette semaine, il y a tout de même de bonnes choses. L’ambiance qui s’installe est fine, aérienne et … ambiguë à souhait. Je vous laisse apprécier ça dans ce nouvel export :

Et pour tout savoir sur ce mouvement, ça se passe sur la page habituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *