Ne pas avoir peur … de recommencer encore !

J'entends une voix
«J’entends une voix» : le ténor fait son entrée.

Quelques jours après mon précédent export, je retourne à la table de composition. Et là, je ne comprends plus du tout ce que j’ai écrit. Tout sonne étrange, tarabiscoté, ennuyeux. Pas la peine de perdre du temps avec ça, je crée un nouveau fichier et je recommence à zéro. Enfin, pas tout à fait ! Pour cette nouvelle mouture du deuxième mouvement, je vais utiliser les premières mesures de la première version que je vais relier avec l’entrée du chœur de la 2ème version. Ça marche étonnamment bien, même si quelques réajustements sont nécessaires.

Je laisse quelques jours s’écouler avant de reprendre ma copie, afin de vérifier que ça me convient dans la durée. C’est le cas ! Du coup, j’enchaîne tranquillement sur la première intervention du ténor («J’entends une voix») et je m’arrête au moment où le chœur répond à sa demande. Normalement, je ne devrai plus avoir à retoucher ces deux premières minutes de musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *