L’Introït est fini !

Grosse avancée de l’introït ces derniers jours ! Tout le mouvement est donc ébauché1.

Pour l’écouter :

L’Introït en entier !

Après quelques légers aménagements des mesures composées la semaine dernière, j’ai ajouté une nouvelle intervention du baryton («que ton souvenir soutienne nos pas»). La phrase est conçue pour déséquilibrer un peu la pulsation. Le piano fait entendre des rythmes syncopés et l’ensemble est légèrement ralenti à la mesure 123. Du coup, la reprise du thème nº5 (lever de soleil) constitue une petite surprise. Tout se stabilise alors immédiatement et le chœur répète la phrase du baryton à plein poumons. Harmoniquement, on est un peu moins perdu : la majeur éclatant à la mesure 128, mi bémol majeur impérieux à la mesure 132, si bémol majeur héroïque à la mesure 137, etc.

D’ailleurs, le retour du si bémol (l’Introït commence avec cette note) me permet de reprendre quelques éléments de l’introduction, histoire de boucler la boucle. Les basses font entendre le thème du coucher de soleil (thème nº3) et le temps se dilate.

Finalement, ça m’a pris trois mois pour esquisser ce premier mouvement et il dure environ 8’30 ». Et il sonne pas trop mal, non ?

Notes:
1. Eh oui, c’est seulement une ébauche : l’orchestration n’est pas faite. La partition n’est donc pas encore jouable (si ce n’est par mon synthétiseur…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *