Lentement mais sûrement

Ça faisait longtemps que je n’avais pas ajouté quelques mesures à mon requiem. En vous rendant sur la page du 2ème mouvement (Non Credo), vous y découvriez un peu de musique fraîchement composée (environ 30 secondes de plus).

J’exagérerai en disant que c’est le passage le plus difficile à composer. Une basse arpégée, des mesures qui se répètent quasiment à l’identique, peu de nuances : rien de révolutionnaire ici. Mais ça a quand même le mérite d’être efficace et de permettre un beaucoup solo pour les hommes du chœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *