Le début de la fin de l’Introït

Après deux semaines de silence, voici quelques mesures de plus dans l’Introït.

Finalement, comme je l’avais prévu, j’ai tout repris à zéro après la mesure 110 («Nous cheminerons sans toi maintenant»). Le chœur est d’une calme résolution et plane au dessus d’un orchestre quelque peu agité. L’harmonie peine à se stabiliser. Je sens qu’il va falloir que je réutilise une pédale pour calmer tout ça.

Les trois derniers vers seront dit d’une seule coulée, sans répétition. Le thème du lever de soleil va bientôt faire sa réapparition et contaminer tout l’orchestre. Il me reste donc assez peu de musique à composer (environ une minute).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *