Grosse colère !

Ça y est, j’attaque le 4ème mouvement : la colère de l’Homme.

Bon, d’accord, il n’y a pas encore grand-chose à écouter mais ça va venir. Après une introduction orchestrale réduite à portion congrue (10 secondes !), le chœur fait son entrée de façon résolue mais calme («jour de colère»), laissant l’orchestre se déchaîner. Tout ce début est traité de façon purement atonale.

Finalement, j’ai abandonné l’utilisation des thèmes que j’avais composés en guise d’esquisses : je n’en ressens plus le besoin maintenant. Je ferai éventuellement quelques rappels thématiques dans le mouvement final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *