Final : quelques mesures écrites au bout du monde

Je profite de quelques jours à Ushuaia pour me remettre à la table de composition. Ce qui est d’autant plus facile que notre hôtel possède un espace de travail avec tout le confort requis pour composer (en gros : des tables et du calme).

Dans ces nouvelles mesures, on sent un peu le caractère décousu de mon travail. Il y a des modulations étranges, une impression de continuel glissement ; chaque mesure s’enchaîne à peu près bien à la suivante mais aucune direction ne semble se dégager. Que l’auditeur se rassure, j’ai un «plan» pour la suite du mouvement. Et puis, je pense sérieusement retravailler les 3-4 dernières mesures qui sonnent de manière très étrange…

Tout ça s’écoute à la page habituelle, celle du final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *