Ça se calme enfin !

Tiens, un solo de hautbois !

Le long solo de ténor touche à sa fin et sa dernière section est bien plus légère à orchestrer. Jusqu’à présent, on avait un orchestre plus ou moins tout le temps en mode «tutti», ce qui m’a demandé beaucoup de travail. Là, on a des notes répétées au violon 1, un motif ascendant confié aux violoncelles et à la harpe et un petit arpège de flûtes. Fastoche ! Du coup, normalement, les deux dernières minutes devraient être assez rapides à orchestrer ! Ah ah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *