La colère est en bêta 1 !!

Dernière mesure du mouvement !

Ce qui signifie, en gros, que toute la partition a été grossièrement orchestrée. Il me reste à relire le tout pour affiner cette orchestration, ajouter les nuances et les articulations manquantes et faire la mise-en-page. Autant dire que ce 4ème mouvement n’est pas jouable en l’état…

Néanmoins, j’avais hâte d’en arriver là ! Car ça permet d’entendre toute la deuxième partie du mouvement en entier (de 5’51 » à la fin). Il s’agit d’un vaste accelerando contenant le climax du mouvement en son sein. L’orchestre est sollicité dans son intégralité, avec toujours des cordes qui mènent le bal. Et ceux qui aiment les timbales seront bien servis !

Colère : le climax est orchestré

Le climax est orchestré !

Grosse avancée dans l’orchestration ces derniers jours, notamment à la faveur de quelques jours de congés inopinés ! Du coup, j’ai réussi à orchestrer une bonne moitié de la dernière partie de ce mouvement. Le crescendo fait appel aux cuivres et le tutti qui suit explose grâce aux soutiens des bois, des timbales et de la harpe ! Je suis très content d’avoir dépassé ce point : ça faisait longtemps que j’attendais d’en arriver là, car c’est un de mes passages préférés…